mercredi 2 mars 2011

Habiller Morphée.

J'ai la passion du sommeil. J'adore dormir. Pas forcément longtemps, ni de manière confortable, mais j'adore roupiller Je pousse même le vice à essayer de m'endormir dans les endroits les plus incongrus. Une conversation douce, passionnée mais point trop intéressante, un match de tennis en 5 sets, le ronronnement d'un vieux Iveco, tout est bon à prendre. Ce n'est pas de la flemmardise, ni un soudain mépris pour l'environnement social dans lequel je me trouve, mais juste le fait de ne pas vouloir rater l'orgasme que peux procurer Morphée. 
Une bonne étape de plaine sur un Tour de France, un peloton qui passe 150 kilomètres à se renifler le derrière, et le téléviseur couleur devient la plus belle berceuse au monde.
Difficile en ce moment, de trouver le sommeil. Il se passe trop de choses dans la ville rose. Ca tombe bien les périodes pré tournée ont toujours du mal à passer.
Hier soir, concert dans les hauts quartiers étudiants. Je file un coup de main à l'orga. Sur scène, Boys on the dock, excellent duo acoustique, cover songs de goût (Billy Bragg, Social Distortion, Against Me, Rancid...), et très bonne prestation. Un bon chanteur, une sympathie évidente dans le relationnel, et des privates running jokes à gogo. Il ne m’en faut pas plus. 
Les champions de Foolish sont en ville. Punk rock à tendance hardcore. A l'ancienne, guitares au genoux, dégaines 90's, humour débile et bonne humeur assurée. Les gonzes ont pris du niveau depuis la première fois où on les avait croisé dans ce magnifique bar en zone rurale dans le centre de la France.
Puis vint le plateau anglais à l'origine de l'organisation du concert. Shoes and Socks Off, est le pseudonyme du chanteur d'outre manche, qui vient présenter son spectacle solo. Le gonze est déjà très sympathique à la descente du camion, malgré sa pilosité excessive au niveau du torse. Oui, je suis jaloux.
Bref, super concert et 1er agréable surprise. Pop folk, bien ficelée, des bonnes mélodies, on pense évidemment à Eliott Smith, même si il y a des quelques passages un peu plus barrés. Par contre, les mecs de Tubelord, tête d'affiche du soir, m'inspirent guère. Look soigné, dégaine arty, ça sent la pop pour coiffeurs à plein nez. 
Le chanteur guitariste avec son jogging 80's, ses bretelles, ses cheveux grunge, et ses souliers qu'auraient même pas mis mon grand-père pour aller à la pêche, et de loin le plus cool. Avenant et délicat.
Tout ça pour dire qu'avant le concert, je me revois en train de médire sur le look de ces garçons et sur la mauvaise pop à clavier qu'on va sûrement prendre dans le museau quelques minutes encore avant le début du concert.
Que nenni. Tubelord, joue le rock plutôt très bien. Gros son,  grosse patate, et bonnes chansons. Il y a des plans qui me rappellent Get Up Kids, Thursday, et d'autres groupes du genre...Alors certes, j'écouterais pas souvent à la maison, les passages math-rock sont très difficiles pour mes esgourdes (d'ailleurs qu'est ce que c'est encore que ça le math rock, ça veut dire quoi? On met un théorème de Thalès dans la tablature?), mais rien à dire, les anglais font leur match avec le panache et l'intensité...J'ai honte d'avoir médis autant à la fin du concert. Ça m'apprendra à faire le malin. L'habit de ne fait décidément pas le moine, il embellit la rumeur.

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Le premier blog c'est comme un carnet de route, où l'ingénuité de la comédie de la vie se traduit par l'errance de son auteur à trouver des mots à ses maux.

    Ici la peinture narrative est toute fraîche même si le pot a vécu. Le coup de pinceau préfigure à de grandes fresques où bucolique et comique s'enculent à couille rabattu. Je kif d'avance.

    De toute façon, avec un tel pseudo comme Boule, il faut au moins, in fine, que ça sente la chatte.

    Au fait mon épouse possède ce même goût pour la sieste avec le tour de France en fond sonore. Je te la présenterai jamais.

    RépondreSupprimer