mardi 22 novembre 2011

Canada.

Tiens, j'avais presque oublié que je faisais un blog. L'avantage de faire un truc tout seul, ce que l'on a des comptes à rendre à personne. J'avais certainement pas trop d'histoires à raconter, pas le temps ni l'envie de le faire.
Voilà, sinon nous sommes rentrés de nos vacances concerts outre-atlantique.
Incroyable, j'ai embarqué a bord d'un vieux zinc à réaction pour me rendre au Canada. L'adolescent qui arrivait péniblement à sauter 4 marches en ollie, Less Than Jake à fond dans les esgourdes n'en revient toujours pas. Traverser l'atlantique pour aller chantonner "Vie au pluriel" et toutes ces chansons de merde avec mes sbires, c'est complètement dingue. C'est la deuxième fois, mais je n'arrive toujours pas à m'y faire.
Bon je vous épargne le traditionnel report de concerts, j'estime que d'autres l'ont fait beaucoup mieux avant moi, et continuerons de le faire dans le soucis du détail croustillant. Cependant, ne vous inquiétez pas, le quotidien d'un groupe de rock sur la route reste toujours un peu le même : Rouler-jouer-dormir et bis repetita. N'allez pas chercher une quelconque lassitude dans ces propos, malgré le fait que la rengaine reste similaire au fil du temps, l'excitation reste la même d'autant plus lorsque le contexte culturel est différent.

Pour notre deuxième virée sur le sol Canadien, nous avions prévu 18 jours avec un maximum de concerts. La poisse "Charly Fiasco", le contexte et une multitudes de choses aidant, nous avons eu un paquet de shows annulés, ce qui nous a permis de faire les touristes un peu plus que l'an passé. A la différence de notre première venue, j'ai donc pu apprécier un bon nombre de petits plaisirs locaux que je vais vous conter ici.
Une chose est sure, j'aime Montréal. Grosse métropole multiculturelle, qui permet allègrement à la langue de Shakespeare de croiser celle de Molière dans un marasme linguistique des plus intéressant. Je ne vais pas rentrer dans des détails de langage, qui nous ont permis de lancer quelques débats enflammés sur pas mal de comptoirs, mais croyez-moi de l'autre coté de l'atlantique, ils s'expriment vraiment bizarrement. Entre anglicismes outranciers et fierté francophone, l'ensemble est parfois déroutant.
On dit souvent que les Québecois sont très sympathiques et accueillants. Ce deuxième séjour m'a conforté dans cette idée. Pas d'a priori, pas de jugements hâtifs, le verbe facile, le peuple du froid a de grandes leçons à donner à certains habitants de l'hexagone. J'ai l'impression, que les températures extrêmes rendent les gens sympas. Imagine donc, le capital sympathie du sud de la France. Enfin, bref.
Nous avons beaucoup voyagé. Nous nous sommes fait embarquer plusieurs longues minutes dans les bouchons de Montréal à 4h du mat, mais nous avons roulé de longues heures le long de la rivière rouge. Nous avons aussi traversé le magnifique parc de la Vérandrye, sans croiser une âme qui vive en 300 Kms.
Sur les routes de l'Ontario comme du Québec, nous avons aussi passé beaucoup de temps, à s'émerveiller de la longueurs des trucks sur la route, à disserter et faire des classements sur les meilleurs hamburgers du pays, mais nous avons aussi rencontré des tas de gens improbables:
Cette institutrice à Trenton qui nous a pris pour une équipe de Dodgeball, cette demoiselle charmante à Québec City qui s'était fait tatouer la recette de la mayonnaise par sa grand mère, ou encore ce jeune garçon à Kitchener qui a passé tout le concert des Fiasco a déchirer un journal parce qu'il était un "party maker" ou je ne sais quoi.
Enfin, nous avons donc passé de sacrés moments.
Néanmoins, impossible de vous laisser sans évoquer notre visite du Biodome de Montréal.
Attrape touriste ou détour obligatoire? Peu importe, nous, nous sommes tombés dans le panneau et Mato a enfin pu voir des manchots.
Je ne vais pas vous faire la description du musée, allez vous renseigner sur la toile pour en savoir plus si ça vous intéresse. Pour le moment, voici mon TOP 5 des animaux les plus cools croisés lors de notre traversée des 5 écosystèmes du biodome :

1. La loutre de rivière (ultra canadensis)
Une feignasse qui fait du toboggan dans les cours d'eau toute la journée, le reste du temps elle dort. La classe à l'état brut.
2.Garrot à oeil d'or (bucephala clangula)
Des canards rigolos qui pensent indubitablement qui peuvent nager sous l'eau, aussi vite que les poissons. Faux.
3. Macareux moine (fratercula artica)
Rois de la glisse, nageurs extrêmes et spécialistes du contre-courant
4. Agami Trompette (Psophia Crepitans)
Un oiseau bizarre, pas farouche pour un sous, qui se prenait pour un animal domestique de type canin. A découvrir dans les photos du dessous.
5. Esturgeon noir (Acipenser oxyrinchus oxyrinchus)
Un calme olympien, une dégaine horrible, le patron de l'aquarium.

Mato, a bien sur mis le manchot papou en numéro 1, mais bon il manque cruellement d'objectivité. Quant à mon pote Zuzu, il rend hommage au paresseux dans son top, et je lui en remercie. Nous nous sommes mis tous les 3 d'accord pour adresser un carton rouge aux animaux suivants :

- L'anaconda jaune, pour être "temporerly unavailable". (Non, mais sans blagues, ce con de serpent devait être au coin fumeur en train de jacter sur le match des Canadiens de Montréal.)
- Le lynx du Canada, pour avoir juste montrer le bout de sa queue. J'en connais qui ont eu des problèmes pour avoir fait ça en public.
- Le caiman, pour ne pas avoir répondu positivement à nos appels. Il me semblait pourtant que nous imitions l'animal à merveille.

Voilà, je vous laisse avec des photos de mon copain Zuzu, et j'en profite pour claquer une bise à mes ami(e)s qui sont trop loins. Big up à Dédé@Big Wheel Records, Brixton Robbers, Phong, PL Mafia, Old School Politics, et tous les gens qui nous ont une fois de plus si bien accueilli par chez eux.




ps : Il manque Jules sur la dernière photo, mais il était resté s'occuper un peu de l'état de santé mentale de nos amis de Brixton Robbers. Je suis sur qu'il ne m'en voudra pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire