samedi 24 décembre 2016

2016, le haut de mon panier (3)

Il m'arrive d'aller à des spectacles. Parfois, le groupe est bon, et je passe une bonne soirée. Parfois, le groupe est mauvais, mais mes copains/ines sont rigolos alors je passe quand même une bonne soirée. Lors des soirées évoquées ci-dessous, tout le monde a été très bon, je vous rassure.

LIVE.
- Samedi 23 Janvier 2016 / Zone Infinie @Pavillons Sauvages, Toulouse.

On a écumé leur premier album comme Moitessier les mers du Sud, j'attendais donc impatiemment leur venue sur Toulouse. Salle blindée, attitude "Je m'enfoutiste" à souhait, lampe frontale pour le guitariste afin d'être sûr de bien voir les cordes... Nous avons assisté ce soir là à un concert incroyable.
Je saurais toujours pas expliqué ce qui se passe avec ce groupe, mais ils apportent un espèce de bourrasque bien fraîche dans ce punk francophone. Depuis, j'écoute Camera Silens. Okay?




-Mardi 19 Juillet 2016 / Heavy Heart @La Dynamo, Toulouse.
Un groupe qui a fait l'unanimité toute cette année. Les quatre champions ont défendu sans relâche leur premier EP "Discoveries" avec la fougue et la passion comme seul acolyte. Sur scène, c'est tout simplement parfait.

Le juste milieu entre précision, charisme et sympathie dénué de démagogie outrancière. Leur nouveau album "Distance" sort le mois prochain et je vous conseille de vous ruer dessus. C'est eux le futur.






-Jeudi 6 Octobre 2016 / Bruit Qui Court @Music Box, Toulouse.
Release party du nouvel album "Que la nuit m'emporte". Un disque qui s'écoute, comme une nuit qui s'écoule,  un opus qui prend tout son sens sur scène avec des images projetées et un jeu de lumières de circonstance.
C'était ce soir là, le dernier concert de Sylvain le bassiste. Petit détail, qui permettra sans doute à ma frêle âme émotive, de basculer la petite larme de fragile en fin de set.
Bref, c'est la grande classe ce groupe. Entre poésie sociale et attitude punk, leur nouvel album aurait bien eu sa place dans le top 5 des disques également.




Lundi 14 Novembre 2016 / Dirty Fonzy @L'Etincelle, Angers

J'ai vu mes potes 1 million de fois en concert. Je connaissais la grosse machine qui pilonne en festival et qui renvoie les têtes d'affiche en cours de coaching artistique, mais pas ce groupe là.
Dirty Fonzy en pleine reconstruction, avec un Angelo Papas sur le point d'en terminer avec sa grippe carabinée. Panache, tubes et autodérision étaient de toute évidence les maitres mots de la soirée.
Je crois bien avoir pleurer de rire ce soir là. Vous allez penser que je chiale beaucoup à force. C'est le cas.




Mardi 22 Mars 2016 / Nekfeu @Zenith, Toulouse
Comme la majeure partie de la population française âgée entre 14 et 18 ans, je suis fan de Nekfeu. Je ne vais quasiment jamais au concert de rap, pour la bonne raison que je m'ennuie très vite. La dernière fois au Zenith c'était pour Booba justement. Nous étions même partis avant la fin.
Ce soir là, on a passé la soirée avec un père de famille venu accompagné sa fille, plus proches du comptoir que de l'épicentre de la fête. Ceci étant dit, le concert était drôlement bien fichu. Scénographie solide, danseurs, ballons, effets spéciaux...Je voulais en prendre plein la tronche, j'ai été servi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire